2 septembre 2019,
 0

Il en existe 4 ayant chacun leurs avantages et inconvénients.

Ces 4 modèles de garde des enfants sauront vous inspirer pour:

  • – établir un plan parental de garde adapté à votre situation particulière, avec le support de votre médiateur familial;
  • – rédiger votre entente de séparation, avec l’aide de votre avocat;
  • – établir, en cas de litige, les demandes que vous présenterez au tribunal, avec l’aide de votre avocat.

 

  1. La garde exclusive

L’enfant habite chez un seul parent pendant au moins 80% de son temps. L’autre parent exerce des accès à l’enfant jusqu’à 20% du temps. Dans ce modèle de garde, les accès du parent non-gardien sont généralement d’une fin de semaine sur deux. De plus, en général, les enfants passent avec ce dernier une semaine durant le temps des fêtes, une ou deux semaines au cours des vacances d’été et deux jours à Pâques.

Avantages 

-Ce modèle met de l’avant la stabilité de l’enfant;

-Il permet aux enfants en bas âge de ne pas être trop longtemps séparés du parent qui est sa principale figure d’attachement;

-Il est retenu lorsqu’un parent a peu d’intérêt ou de disponibilité pour être avec l’enfant;

-Il minimise les communications entre les parents séparés.

Inconvénients

-Il rend difficile le développement et le maintien d’un lien affectif avec le parent non-gardien;

-Il peut représenter une tâche lourde pour le parent gardien, particulièrement lorsqu’il y a plusieurs enfants ou si un enfant a des besoins particuliers, par exemple, des besoins reliés à un handicap;

  1. La garde exclusive avec droits d’accès prolongés

Aux accès communément accordés dans une garde exclusive, on ajoute une partie de la semaine de relâche, une période plus longue d’accès durant l’été, des fins de semaines allongées les lundis ou vendredis lors de congés pédagogiques ou fériés. On voit parfois l’ajout d’une soirée ou d’un coucher aux deux semaines chez le parent non-gardien. Pour qualifier une garde exclusive avec droits d’accès prolongés, ces accès doivent représenter au moins 20% et jusqu’à 39% du temps annuellement.

Avantages

-Met de l’avant la stabilité de l’enfant, tout en permettant au parent non-gardien d’être présent plus souvent dans sa vie;

-Permet de développer et d’entretenir un lien d’attachement plus fort entre l’enfant et le parent non-gardien;

Inconvénients 

-Est plus complexe à gérer qu’une garde exclusive si les communications entre les parents sont difficiles.

  1. La garde partagée

L’enfant a une résidence chez chaque parent et passe chez l’un d’eux au moins 40% de son temps annuellement. La séquence la plus souvent retenue est une semaine chez un parent puis une semaine chez l’autre et ainsi de suite. Lorsque les enfants sont en bas âge, il est fréquent de choisir des périodes d’alternance plus courte, comme 3-4-3-4 ou 2-3-2-3, pour qu’ils ne soient pas privés trop longtemps de la présence de chacun de ses parents.  

Avantages

-Répartit plus équitablement les tâches entre les parents, par exemple, pour la présence aux rendez-vous des enfants avec les professionnels de la santé;

-Permet aux enfants de développer un lien d’attachement solide avec chacun des parents.

Inconvénients

-Nécessite plus de coordination entre les parents que la garde exclusive, ce qui peut présenter des difficultés lorsque les communications sont difficiles;

-L’enfant peut avoir des réticences à refaire ses valises régulièrement pour des périodes prolongées en alternance chez chaque parent.

  1. Le nesting

Ce modèle « repose sur l’idée que les enfants sont comme des oisillons dans un nid et que la mère et le père oiseaux font des aller-retours pour s’occuper d’eux », écrivait la journaliste Beth Behrendt qui a théorisée cette notion dans un article publié sur le site du New-York Times en 2017. Les parents se partagent en alternance la garde des enfants en même temps que l’occupation de l’ancienne résidence du couple. Les parents se déplacent au lieu des enfants.

Lorsque ce modèle est utilisé c’est durant une période transitoire après la séparation.

Avantages

-Minimise le choc de la rupture pour les enfants;

-Maintien les enfants dans leur milieu;

Inconvénients

-Nécessite une bonne communication entre les parents, car nécessite beaucoup d’organisation;

-Coût élevés en raison du fait que la famille occupe trois résidences (sauf si chaque parent peut demeurer chez des amis ou un membre de sa parenté durant le nesting).

Louis Baribeau, avocat et médiateur familial

 

ÉTANT DONNÉ LE NOMBRE DE COMMENTAIRES, NOUS PRIVILÉGIONS CEUX DE LA RÉGION DE QUÉBEC.

VEUILLEZ INDIQUER AU DÉBUT DE VOTRE COMMENTAIRE LA VILLE OÙ VOUS RÉSIDEZ. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *